Sélectionner une page

De surprises en surprises, de découvertes en découvertes, on tombe rapidement amoureux du Méxique. Un pays dont on a un peu peur mais qui brise ce sentiment dès qu’on le découvre. Chaque état est différent avec sa propre culture, sa propre gastronomie, son propre artisanat ! Le Mexique ou plutôt les États-Unis Mexicains comme on l’appelle. 

Après deux mois de voyage au Mexique, une traversée entière du pays de la Baja California au Yucatan, nous partageons des infos et remarques personnelles en vrac pouvant être bien utiles avant de se lancer soi même à la découverte du Mexique.

CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT LE DÉPART ?

Visa & Vaccin ?

Pas besoin de vaccin spécifique, ni de visa touristique, c’est très simple.

Il faut savoir qu’il n’y a pas besoin de visa particulier pour partir visiter le Mexique si vous y restez moins de 6 mois. Si vous désirez y rester plus longtemps, il vous faudra faire une demande de visa auprès de l’ambassade du Mexique.

Par avion: on vous remettra une fiche à remplir (FMM ou Forma Migratoria Múltiple) qui sera tamponnée lors de votre entrée sur le territoire. Attention, conservé bien ce petit bout de papier, vous en aurez besoin lors de votre départ!

À la frontière: vous devrez faire votre carte touristique mexicaine (cf « passer la frontière depuis les Etats-Unis » ci-dessous)

À quelle période partir ?
  • En Mars, le climat est favorable partout au Mexique
  • Les mois les plus favorables au niveau du climat pour visiter Mexico sont Janvier, Février, Mars, Avril, Mai, Octobre, Novembre et Décembre
  • En moyenne, les mois les plus chauds à Mexico sont Mars, Avril, Mai et Juin, et les mois les plus froids sont Octobre, Novembre et Décembre
  • Les mois les plus pluvieux dans cette ville sont Juillet, Août et Septembre
Décalage horaire ?

-7h par rapport à Paris

Attention, il y a différents fuseaux horaires au Mexique: Cancún et toute la région du Quintana Roo (la riviera maya) a +1h par rapport à Mexico DF. La Basse Californie a au contraire 1h en moins.

Monnaie ?

Au Mexique, la monnaie utilisée est le Peso mais le sigle du dollar ($Mxn) est utilisé, ce qui peut porter à confusion les premiers jours… et surtout dans les lieux touristiques comme le Yucatan, ou parfois les prix sont affichés en $US.

1 euro= 24 pesos MXS (en décembre 2017)

Pourboire ?

Le pourboire, la « propina » est obligatoire au Mexique. Les français ont une réputation à refaire à ce sujet alors pensez que la « propina » est le seul salaire du serveur au Mexique. Voici pour vous aider: 

  • Restaurants & cafés : Il est indispensable. Au minimum de 10% jusqu’à 15% si vous êtes contents du service. Pour manger dans la rue, en général il n’y a pas de pourboire à laisser.
  • Stations essence, il convient de laisser de 2 à 5 pesos au pompiste.
Choisir une agence de voyage ?

Si vous avez envie de vous faire aider pour réaliser votre voyage au Mexique nous avons trouvé la solution pour vous ! 

Nous vous conseillons de choisir l’agence de voyage Mexique Horizons. Leur mission, vous donner envie de prendre le large et découvrir le Mexique d’une manière authentique. Oubliez les grosses agences qui vous oublierons dans un bus, ici Naomi et Luis vous emèneront selon vos préférences dans leurs coins magiques et uniques ! 

Découvrez vite ce qu’ils proposent: http://www.mexiquehorizons.com/

Gringos, qu'est-ce que c'est ?

C’est certain que vous en entendrez parler ! L’origine remonte à la guerre entre le Mexique et les Etats-Unis (1846) où les américains chantaient « Green grows the grass » compris par les mexicains comme « gringos the grass ».

En général on vous considérera comme un gringo c’est pourquoi il faut parler en anglais le moins possible. Faites savoir que vous êtes français ou autre et cela aidera beaucoup. Les Européens sont mieux accueillis même si aujourd’hui « gringo » signifie plus généralement « étranger ».

Conduire au Mexique ?

Sachez que n’importe qui conduit au Mexique sans permis. De toute façon le permis de conduire ne veut pas dire grand-chose puisqu’il s’achète ici. La logique de la conduite est alors assez particulière. Voici quelques trucs à savoir :

 

  • Les dos d’ânes (tope): La plupart du temps, Ils sont invisibles et arrivent sans prévenir. Il faut vraiment faire attention et ralentir à l’arrivée des villages car c’est sûr qu’ils vont attendront. Ils sont vraiment très brutaux et peuvent vous casser votre voiture alors soyez vigilent !
  • Les Feux (semàforo) : comme aux Etats-Unis, ils sont placés après le carrefour. Attention à bien s’arrêter au bon endroit. Dans les grandes villes, les feux sont aussi plein de vie. Vous y trouverez les cracheurs de feu, ceux qui nettoierons votre pare-brise ou encore ceux qui essayerons de vous vendre quelque chose. Vous pouvez tout à fait dire non. En général nous donnions 2 pesos et quelques bonbons lorsqu’on nous nettoyait le pare-brise.
  • Le clignotant : très peu d’automobilistes l’utilise. Il faut donc se méfier lorsque qu’il est utilisé. À ce sujet, si un véhicule lent vous précède et qu’il met son clignotant à gauche, cela peut vouloir dire deux choses :
    • soit qu’il souhaite tourner à gauche (logique)
    • soit qu’il vous indique que vous pouvez le doubler
  • Les lignes blanches : elles ne sont presque jamais respectées. Il convient lorsque que vous roulez un peu plus doucement de vous décaler sur la voie d’urgence, à cheval sur la ligne. Les automobilistes se doublent un peu n’importe comment mais lorsqu’on comprend le truc, on remarque que c’est plus fluide.
  • Sens interdit : très difficile à identifier. Parfois ils sont indiqués d’autres fois non. Regardez bien dans quel sens sont garées les voitures. Dans les petits villages, le sens de la route peut être indiquée par une flèche dessinée à la main sur les maisons. Il faut avoir l’œil partout !
  • Trous sur la route : les routes au Mexique sont très abimées ! Il faut zigzaguer entre les nids de poule et parfois c’est assez dangereux. Il faut être constamment concentré.
  • Les autoroutes (autopistas ou carreteras de cuota) : elles sont indiquées par un « CUOTA » sous la destination. Elles sont hors de prix mais parfois c’est un peu de repos si vous roulez longtemps d’en prendre une. Du repos mais attention, les automobilistes se doublent dans tous les sens ! Restez attentifs tout peut arriver.
  • Station essence : au Mexique il n’y a qu’une station essence : PEMEX. Ici ce n’est pas vous qui vous servez mais le personnel qui le fait pour vous. En général, ils vous nettoient également le pare-brise. Il est bon de leur laisser quelques pesos (2 à 5 pesos).
  • Rouler la nuit : tout à fait déconseillé ! Même les locaux vous conseilleront de ne pas le faire. La nuit vous serez plus soumis au vol et au brigandages.
  • Contrôle sur la route : ils sont tout de même assez fréquents. La plupart du temps on vous demandera juste d’où vous venez et où vous compter aller. Parfois, le contrôle est plus pousser et ils fouilleront toute votre voiture. Attention à bien veiller à vos affaires car il peut y avoir des vols. Ils sont tous indiqués sur l’application Ioverlander.
Passer la frontière depuis les États-Unis ?

Si vous passez au Mexique depuis les Etats-Unis il vous faudra passer un peu de temps à la douane. Mais pas de panique, c’est assez simple.

Si vous avez suivi notre itinéraire de road trip de 2 mois aux Etats-Unis alors nous vous conseillons de passer la frontière à Tekate qui est moins fréquentée que Tijuana.

 Voici la démarche à suivre:

  1. Passer la frontière Mexicaine et le check véhicule.
  2. Rendre votre papier de votre passeport qui atteste que vous être bien sorti du territoire américain avant la date en question.
  3. Aller à la douane « Aduna » pour faire votre carte touristique mexicaine (180 jours)
  4. Aller payer votre carte touristique à la « banjercito office » d’environ 28 USD par personne.
  5. Retournez à la douane pour valider le visa et tamponner votre passeport.

Si vous voulez passer votre voiture à la frontière, vous avez besoin d’un permis d’importation temporaire (TIP). Le permis d’importation n’est pas nécessaire pour visiter la Baja California mais est nécessaire ensuite pour prendre le ferry à La Paz pour rejoindre le Mexique. Il est valable pour 180 jours comme votre carte touristique.

 

  1. Faire des photocopies de votre carte touristique mexicaine, passeport et la carte grise du véhicule.
  2. Aller au « banjercito » pour payer le TIP environ 60 USD + 300 USD de caution qui vous serrons reverser lorsque vous quitterez le Mexique.
Insécurité ?

C’est sûr que le Mexique fait un peu peur. Il faut garder en tête que oui, les vols, les brigandages et les entourloupes existent, surtout à cause de la drogue. Mais si vous respetez quelques règles et que vous restez à votre place, la plupart du temps, tout se passera bien. Les mexicains sont vraiment très gentils et vous aideront dans tous les cas. Voici quelques trucs à prévoir : 

  1. Faire des photocopies de tous vos papiers (passeport, permis de conduire, assurances…) : lorsque quelqu’un vous demande un papier, prenez l’habitude de donner la photocopie. Il y a des faux policiers qui peuvent tout vous voler et vous demander de payer pour les récupérer.
  2. Faire des faux papiers (si vous partez sur du long terme comme nous ! Pas besoin lors d’un road trip.) :
    • Plaques d’immatriculation : on peut les commander sur internet.
    • Permis de conduire
    • Carte du véhicule
  3. Prévoir un faux porte-monnaie : gardez votre espèce dans un porte-monnaie que vous cachez et en cas d’agression, donner votre faux porte-monnaie avec quelques pesos dedans.
  4. Fermez les portes à clef : lorsque vous traversez les villes, il est préférable de tout fermer.
  5. Ne jamais conduire la nuit
Téléphone ?

Depuis le 1er janvier 2018, l’abonnement Free Mobile à 19,99€/mois  vous permet  de communiquer librement depuis le Mexique en se connectant à l’Internet mobile en roaming sans surcoût jusqu’à 25Go/mois. Jusqu’à présent le « mégaoctet » était facturé 6,50€.

artoff42018 - Préparer son voyage au Mexique !

Sinon, vous avez le choix entre 2 compagnies qui se valent sur place : 

  • TELCEL
  • MOVISTAR
Trucs & astuces
  • On ne jette pas le papier toilette dans les toilettes mais dans la poubelle prévue à cet effet.
  • L’eau du robinet ne se boit pas, acheté de l’eau en bouteille. Faites attention lorsque vous vous laver les dents à utiliser de l’eau purifiée.
  • Sentir l’alimentation ne se fait pas !
  • Ne pas mettre de crème solaire dans les cenotes.
  • Toujours faire l’éffort de parler en espagnol (même si vous le ne parlez pas, quelques mots serons appréciés)
  • Attention au décalage horaire de l’état du Quintana Roo
  • Les « topes » (dos d’ânes) sont vos pires ennemis. 
  • Attention, toutes les sauces vertes ne sont pas du guacamole ! 

Si vous avez d’autres conseils ou expériences sur la destination, n’hésitez pas à les partager en commentaire pour compléter l’article.

________________________________________

Maintenant retour sur notre page Mexique pour découvrir toutes nos expériences dans le pays !

ET POUR DÉCOUVRIR NOS AVENTURES EN DIRECT C’EST ICI:

INSTAGRAMFACEBOOK