Au palmarès des plus belles stations des Alpes Françaises, le Grand-Bornand, village grand ski l’hiver et destination montagne incontournable l’été est situé entre 1000 à 2750 mètres d’altitude. Nous sommes partis pendant 3 jours à la découverte de ce territoire. Un séjour qui nous a permis de tomber pleinement amoureux de ses reliefs, ses habitants, sa gastronomie et son architecture, alors c’est parti, on vous emmène !

Mais avant tout, évadez-vous avec notre vidéo de 2 minutes au Grand-Bornand !

Jour 1 : Montée au refuge Gramusset

On s’élance donc en milieu d’après midi du Grand-Bornand pour monter aux cols des Annes, le départ de la randonnée pour la Pointe Percée. Très rapidement on apperçoit cette magnifique chaîne des Aravis qui ne nous quittera plus pour les jours à venir. Les paysages sont verts et le contraste avec la roche de calcaire, le Grand-Bornand n’a rien à envier aux Dolomites ! 

La petite route qui nous mène au col des Annes est vraiment très belle, on découvre les beaux chalets avec les toits typiques en ancelles et les fermes avec leurs vaches qui courent dans les champs. On est même bloqué dans un embouteillage, les vaches passent sur la route pour aller se faire traire, pas de doute, on est bien à la montagne ! 

Arrivés au col des Annes, nous garons le voiture sur le parking avant de s’élancer sur les sentiers qui mènent à la Pointe Percée. Il faut compter un peu plus de 3km de montée et 450 mètres de dénivelés pour y arriver. Pendant la montée au croise des marmottes et les bouquetins qui descendent passer la nuit plus bas, un beau spectacle !

grand bornand265 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

Enfin arrivés au refuge Gramusset qui est encore d’origine. Dans quelques années il sera remplacé par un nouveau refuge tout neuf. Mais pour l’instant, on profite encore du charme de l’endroit. Le bâtiment n’est pas très beau en soi mais sa location juste sous la Pointe Percée avec une vue imprenable font de cet endroit, un lieu magique. On rencontre Marie, la gardienne du refuge et nous passons une très bonne soirée avec un beau coucher de soleil. Un conseil, goutez la “Pinte Percée” si vous y monter, rigolo et très bonne ! 

grand bornand272 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

Jour 2 : Ascension de la Pointe Percée

Le lendemain le réveil sonne à 6h00. On retourne Marie qui nous a préparé un bon petit déjeuner. Pain, beurre et confiture, tout ce que l’on aime. On s’élance ensuite pour faire l’ascension de la Pointe Percée. Nous sommes début juillet et il reste encore 2 gros névés sur la voie classique. Nous décidons donc d’emprunter la voie des “cheminées de Sallanches”. Nous avons tous les deux un bon niveau en escalade et nous avons prévu notre casque pour cette ascension. Nous ne recommandons pas cette voie si vous n’êtes pas à l’aise en montagne. On commence déjà par rejoindre le col des Vert par le chemin de randonnée. Arrivés au col on aperçoit pleinement le Mont-Blanc qui nous dit bonjour d’en face. On reste quelques minutes à l’observer puis on enfile notre casque pour partir au départ de la voie “les cheminées de Sallanches”. La première partie est la plus verticale, et ici, on a pas le droit de tomber. On continue l’ascension dans un pierrier et des passages plus difficile avant d’arriver sur l’arête finale. On aperçoit enfin la croix. Les nuages nous entourent mais cela rend l’atmosphère encore plus dramatique. On essaye d’écrire un petit mot sur le livre d’or mais le stylo ne marche presque plus… On profite encore de ces derniers moments tout là haut, seuls, face à cette nature qui nous rend infiniment petits. Fini de rêver il est l’heure de redescendre car un bon repas nous attend au col des Annes ! 

DJI 0478 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.
grand bornand278 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

Après une bonne redescende avec le ventre qui gargouille déjà, nous sommes de retour au col des Annes. Notre table est réservée au restaurant “La Cheminée” qui offre une vue magnifique. Il n’y aura pas longue réflexion ca sera 2 menus Beignets pour nous. Chacuteries d’ici, beignets de pommes de terre et ail, plateau de fromage et tartes aux myrtilles. Il fallait au moins tout cela pour nous caler !

Pour se rafraichir un peu, on fait un spot à la piscine municipale du Grand-Bornand. Elle est franchement très belle avec différents espaces à l’ombre des arbres et dans l’herbe et un toboggan ! On en profite aussi pour se balader autour du Grand-Bornand et on est hallucinés par la beauté des jardins ici ! Comment ils font pour que ça pousse aussi vite ? Nous qui sommes d’Annecy notre jardin devrait quand même être mieux, on est un peu jaloux sur le coup haha !

Après cet après-midi au Grand Bornand, nous sommes partis maintenant pour aller installer notre campement aux Frasses Jacquier. Spot secret et nous avons eu l’autorisation de nous mettre ici auprès d’un local. Pleine vue sur la Pointe Percée là où nous étions encore ce matin. Quand tout est en place on se dirige au restaurant (oui encore !) “chalet des Frasses Jacquier” pour le diner. 

grand bornand328 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

On arrive dans cet endroit de charme qui a été transformé en restaurant en 1992 et qui était une étable avant. Maison de famille, on découvre ce magnifique chalet qui a été transformé avec charme. Les partons sont vraiment réessayer gentils et nous racontent pleins d’anecdotes, on se sent ici comme à la maison. On mange le fameux farçon, un plat savoyard à base de patates et raisins secs, c’est un délice. Le patron passe ensuite nous payer un digestif, c’est celui qu’il produit lui même ici avec la plante de tanaisie qu’il cultive sur place. Repus, il est l’heure d’aller se coucher. 

grand bornand329 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.
grand bornand331 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

On observe les lumières du coucher du soleil passer par tous les dégradés de rouge et orange avant de s’endormir. Réveil prévu à 3 heures du matin pour voir si nous avons la chance d’observer les étoiles et photographier la voie lactée. 

grand bornand334 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

Nous resterons bien une heure à photographier le ciel étoilé ce soir là. Du côté du village du Grand-Bornand trop de lumière pour apercevoir la voie lactée. En revanche, de l’autre côté la voie lactée est juste magnifique. On observe les étoiles filantes et les étoiles bouger dans le ciel avant de trouver à nouveau le sommeil pour une nouvelle journée bien chargée le lendemain. 

Jour 3 : Escalade au pic du Jallouvre

Réveil aux aurores pour plier notre tente et partir direction du pic du Jallouvre. On passe dans le beau village du Grand Bornand pour attraper une petit déjeuner à la boulangerie de la place centrale. Vue les belles lumières et le peu de monde au village, on ne peut pas s’empêcher de faire un arrêt photo devant l’église Notre Dame de l’Assomption. 

grand bornand340 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

C’est parti pour découvrir le pic du Jalouvre qui culmine à 2408 mètres d’altitude. Haut sommet le plus au sud du chaînon, le Jallouvre offre un superbe panorama sur les montagnes des alentours, en particulier sur la chaine des Aravis avec le Mont Blanc en arrière-plan.

Nous étions déjà venus au Jallouvre pour faire la via ferrata. Longue de 1100 m et de difficulté D à D+, elle se caractérise par une ambiance à la fois aérienne et minérale. Mais aujourd’hui nous sommes ici pour faire une grande voie en escalade. Nous avons choisi une voie relativement nouvelle qui se nomme “Les miss”, une voie de 14 longueurs et avec un crux en 5C. C’est toujours un plaisir de grimper sur ce calcaire qui offre des formes bien différentes. La vue est magique et plus on monte, plus c’est beau. 

grand bornand355 1024x768 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

Les 14 longueurs nous prennent finalement pas mal de temps et on arrive au restaurant “chalet Venay” juste à temps pour une nouvelle assiette de beignets de pomme de terre. On se détend ensuite sur la slackline du restaurant qui offre une vue magnifique sur le pic du Jallouvre que nous avons escaladé le matin. 

grand bornand343 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

Pour notre dernier après-midi au Grand-Bornand, nous partons à la rencontre de Karine Fournier qui est en GAEC avec son mari Michel. Ils sont producteurs de Reblobon fermier bio et d’un peu de fromage d’Abondance au printemps. Karine nous reçoit dans son chalet d’Alpage qui se trouve dans le hameau des chalets Cuillery sous le Pic du Jallouvre. Ils vivent ici l’été seulement avant de descendre passer l’hiver au village. 

Quand nous arrivons au hameau des chalets Cuillery, notre réaction c’est tout de suite “wahouuu, quel magnifique coin de paradis”. Ici quelques chalets tous plus beaux les uns que les autres affrontent les avalanches pendant les hivers rudes. Certains chalets ont même été détruits complètement à cause d’avalanches. Le dernier chalet, c’est celui de Karine et Michel. Vous pouvez vous arrêter ici, idéalement vers 17 heures à l’heure de la traite pour acheter leurs bons produits. Karine s’est fait une joie de nous montrer tous les processus de fabrication du reblochon et nous avons assisté à la traite des vaches le soir avec son fils. Un très beau moment partagé avec des gens passionnés par leur boulot. Encore une très belle rencontre pour finir notre découverte du Grand-Bornand. 

grand bornand283 1024x682 - Le Grand-Bornand en été, à la découverte du terrain alpin au coeur de la station.

C’est ici que se finit notre escapade au Grand-Bornand. une très belle découverte pour nous qui venons d’Annecy et qui n’avions finalement jamais trop découvert ce coin. Nous sommes tombés amoureux des paysages, des activités mais surtout de l’ambiance qui y règne. Ici tout le monde est fier de son village et on s’y sent bien. Merci à tous d’avoir lu cet article et n’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour nous partager votre expérience au Grand-Bornand ou nous poser des questions. 

Cet article a été réalisé en partenariat avec l’office du tourisme du Grand-Bornand.